Jeanne BOURIN


La dame de beauté
       (Roman Historique)

Agnès Sorel fut la première maîtresse royale reconnue officiellement, affichée, comblée de titres et de biens. 

Médiévale par la gaieté et la foi, déjà moderne par le goût du confort et les besoins matériels, elle s'identifie parfaitement au siècle charnière qui fut le sien. 

1443 : fille d'honneur d'Isabelle de Lorraine, duchesse d'Anjou, Agnès a vingt et un ans lorsqu'elle rencontre, à Toulouse, Charles VII qui, lui, a quarante ans. 

La beauté d'Agnès fit de lui un amant subjugué, le transfigurant : de terne, inquiet, défiant, malchanceux, il devint joyeux, hardi, plein d'allant, habile. 

Des amours qui sont aussi de l'Histoire, comme toujours chez Jeanne Bourin. 

Agnès Sorel fut appelée " damoiselle de Beauté " tant parce qu'elle était tenue pour la plus belle du monde que parce que le roi lui avait donné à vie la maison de Beauté-lès-Paris.