Cédric Charles ANTOINE

Thriller Thriller Thriller Thriller Thriller Thriller Thriller Thriller
Adieu mon Amérique J’ai hérité de ton passé Je me souviens de toi La couleur du testament La petite hongroise au manteau vert La slovène Le messager du parc Le paradis de Victoria
       
Thriller Thriller Thriller Thriller Thriller Thriller Thriller Thriller
Le réveil du silence Le voile rouge des apparences L'enfant des arbres Les hurlements de la mémoire L'exil primitif Seule de l'autre côté Si loin de mon rivage Torsken
       
Thriller Thriller Thriller  
Tu n'es jamais revenu Une vie à regarder l'horizon Visages au crépuscule  

 

Adieu mon Amérique           TOP

En Amérique du Nord, Derval Kolhann vit en harmonie avec la nature, au cœur d’un domaine touristique isolé. 

Cet homme, admiré de tous, dissimule un lourd secret. 

Les années noires de son existence lointaine sont relatées dans des carnets, au nombre de huit.

Pourquoi a-t-il planifié sa propre disparition et abandonné sa femme trente ans auparavant ?

Alors que l’été indien enrobe les reliefs, un événement d’une grande ampleur se propage sur cette région du Pacifique. 

Le monde est sous le choc. 

Soutenu par ses amis, Derval organisera une résistance audacieuse dans l’espoir de préserver leur mode de vie du péril annoncé.

Ce citadin devenu montagnard affrontera une autre crise, celle de la vérité sur son effroyable passé. 

Une personne de son entourage a découvert ses manuscrits.

 

J’ai hérité de ton passé           TOP

La colère nourrit parfois l’espoir.

En avril 1983, un mois après l’enterrement de ma pauvre mère, alors que je nettoyais la maison vide de mon enfance, une modeste ferme normande bientôt vendue, j’ai reçu un étrange colis. 

Un manuscrit anonyme, tapé à la machine, relatait l’histoire détaillée du voisin, un patriarche autocrate, propriétaire du grand manoir, que j’avais très bien connu gamine.

La tentation était trop forte. 

Assise dans ma voiture, l’ouvrage posé sur le volant, j’ai dévoré le récit d’une traite. 

La première scène situait l’action au sud de la ville de Caen en juillet 1944, non loin d’ici.

Quand j’ai refermé la dernière page, j’ai su que ma vie serait à jamais bouleversée, l’héritage de ma mère n’était pas celui escompté. 

Je me suis effondrée en larmes avant que la haine me submerge.

Mon combat, à défaut de sombrer, serait d’identifier l’auteur de ce brûlot, de rechercher les responsables et les autres victimes de cette odieuse manipulation. 

Moi aussi, j’étais une maman, alors j’ai convoqué ce passé reçu en confession.

 

Je me souviens de toi           TOP

J’ai croisé mon passé dans le regard d’un étranger.

Je me souviens de ce jour-là, j’avais sept ans sur la photo. 

Adossée contre la balustrade de l’orphelinat, je contemplais la mer Baltique. 

J’attendais mes nouveaux parents tout en caressant le petit chien que nous avions recueilli avec mes camarades. 

La voiture s’est garée, je suis montée sur la banquette arrière, sans pleurer, sans me retourner.

Je leur ai dit « Bonjour Papa, bonjour Maman », je ne savais pas quoi dire d’autre. 

Ils ont souri, nous sommes partis vers ma nouvelle vie.

Trente-deux ans se sont écoulés. 

Aujourd’hui, je mène une carrière de biographe. 

Au travers du passé des autres, j’écris le mien. 

Tout cela n’est certainement pas innocent. 

J’aime enquêter sur les destins hors du commun d’hommes ou de femmes qui ont souffert et me font l’honneur de me transmettre leurs mémoires. 

Demain, je dois rencontrer une personne importante.

Un récit bouleversant, rythmé, qui retrace le parcours extraordinaire d’Adèle. 

L’histoire prend racine au cœur d’un contexte méconnu, les orphelins de l’après-guerre lors de la reconstruction de l’Allemagne.

Qui est réellement Adèle Figmar ?

 

La couleur du testament           TOP

La mort est parfois comme un rideau qui s’ouvre sans retenue sur l’Histoire !

Alexandre, en plein deuil de ses parents, reçoit un pli cacheté. 

Une étrange photo découpée dans un journal datant de 1975 accompagne une lettre anonyme qui remet en cause l’intégrité morale de son père et de sa mère, décédés.

Ce fils unique, interprète indépendant à Paris, décidera avec l’assentiment de sa femme d’enquêter sur ces mystérieux indices. 

Le passé obscur des défunts, ignoré par l’ensemble de la famille depuis plus de 40 ans, ressurgira aux confins de l’Europe. 

La vérité se dévoilera au gré de rencontres humaines stupéfiantes.

Un roman dramatique polarisé sur deux époques, deux portraits, au cœur d’un univers méconnu. 

Une ville empreinte aux déchirures du temps, posée sur la Baltique, sera le théâtre d’une immersion historique ponctuée d’émotions et de suspense.

Le drame n'est pas toujours celui que l'on imagine...

 

La petite hongroise au manteau vert           TOP

J’étais anxieuse à l’idée de cette croisière sur le Danube.

Durant ce périple, une jeune femme s’est introduite dans mes souvenirs, nos discussions sont devenues plus intimes au fil des jours. 

Viki aurait pu être ma petite-fille, alors je lui ai conté mon passé comme j’aurais tant aimé le faire, moi qui n’avais pas eu d’enfant.

À l’aube du dernier matin, j’ai affronté son regard empreint d’une émotion saisissante. 

Elle m’a avoué la véritable raison de sa présence à bord.

 

La slovène           TOP

Quand Lenz pénètre dans la chambre de sa mère, décédée la veille, l’émotion le submerge. 

La défunte est allongée sur son lit de mort. 

Il reste seul avec elle à la contempler, mais un élément étrange attire son attention. 

Ses doigts agrippent un petit tableau. 

La mystérieuse peinture représente un édifice. 

En arrière-plan, des montagnes noires. 

Il saisit l’objet, l’inspecte, avant de le retourner. 

Au dos figure une mention manuscrite « Samostan, Vujba ». 

Le lendemain, un linguiste confirme la traduction : monastère en slovène, suivi de la localité.

Quelques jours plus tard, l’homme rejoint la Slovénie en train, une façon de circonscrire son chagrin, d’oublier le deuil. 

Il veut retrouver l’endroit, comprendre. 

Cette idée l’obsède.

Au cœur des Balkans, son enquête débute par une rencontre insolite, une femme du pays le met en garde sur sa destination finale.

 

Le messager du parc           TOP

L'obsession du bonheur conduit parfois au désastre.

Dans un jardin public au cœur de Paris, à l’heure où les joggeurs envahissent les allées, un homme en costume semble affalé, comme prostré, sur un banc. 

Un vieillard presque aveugle s’arrête devant lui, s’assoit, puis engage la conversation. 

Une voix apaisante et un sens de l’écoute vont inciter Chris à se confier au vieux borgne. 

À l’issue d’une longue discussion, l’étranger au crépuscule de sa vie lui suggère une solution inattendue afin de résoudre ses problèmes.

Chris comprend qu’un chemin inexploré se dessine enfin devant lui. 

Une énergie débordante, absente depuis des mois, l’envahit soudainement et l’encourage à convaincre ses proches d’accepter cette proposition extrême. 

Sous l’influence du messager, il entame une action spectaculaire pour protéger les siens d’un naufrage annoncé.

Sur fond de scandale politique et d’affaire criminelle hors du commun, un mécanisme irréversible entraînera ce père de famille dans une odyssée dramatique aux confins des Highlands.

Pour jouir de sa fortune sereinement, quelle qu’elle soit, il faut parfois connaître l’infortune pour en apprécier les contours.

 

Le paradis de Victoria           TOP

En surfant sur un réseau social, des milliers d’internautes, appâtés par une annonce originale, s’inscrivent dans un groupe privé afin de participer à la sélection d’un nouveau jeu organisé par une mystérieuse société. 

Motivés par la promesse d’un gain important, Victoria et trois autres candidats, tirés au sort pour la finale, s’envolent séparément vers une destination paradisiaque en vue de disputer les épreuves éliminatoires.

Le hasard du jeu réunira une veuve, deux célibataires et un père de famille aux confins du berceau de l’humanité dans une intrigue angoissante. 

Au cœur d’un environnement sans repères, leur seul guide sera une tablette numérique animée par une étrange application sous la surveillance invisible des organisateurs.

Ce thriller diabolique, orchestré par un scénario affûté, plongera les participants dans une torture mentale incessante, ingénieusement planifiée.

Bienvenue dans « The Number ».

Les codes du paradis ont changé, notre acharnement est sans limites, notre créativité est inépuisable.

Nous maîtrisons un art absolu, à vous de le découvrir.

 

Le réveil du silence           TOP

À la sortie de l’opéra de Francfort, la mort violente d’une jeune femme de seize ans, sous le regard impuissant de son père, modifiera un siècle plus tard le destin d’un couple de Français.

Astrid et Guillaume sont accaparés par leurs recherches immobilières. 

Ils conduisent depuis six mois un projet crucial : quitter définitivement Paris pour s’installer, avec leur fille de dix ans, dans une vieille demeure à la campagne.

Aux confins du Haut-Anjou, l’histoire de ces deux familles fusionnera au travers d’une rencontre imprévue. 

Un homme fera le lien entre les deux époques, il tentera d’acquérir la même propriété. 

Cet étranger fera preuve d’une obstination sans limites à l’égard des Parisiens en quête d’un bonheur idéalisé. 

L'enjeu sera un château néogothique construit au 19e siècle par un illustre architecte angevin.

Découvrez l’étonnante aventure de ce couple venu s’enraciner dans un domaine isolé, les yeux pleins d’espoir à la recherche du paradis.

Cette immersion fascinante les mènera vers une vérité effroyable... 

Bienvenue au château de Métysière !

 

Le voile rouge des apparences           TOP

J’ai arrêté de sourire à 20 ans.

En 1981, j’ai été sélectionnée, arrachée à mes parents, placée au service d’une étrange famille loin de mon village natal. 

Seule la ruse m’a permis de fuir cet enfer, de m’affranchir de ces gens.

Dix ans plus tard, j’ai croisé le regard d’une femme dans les rues de Moscou. 

Mon sang s’est glacé quand elle m’a interpellée. 

Alors que la liberté s’offrait à nous, les Russes, que j’étais débarrassée de mon terrible fardeau, j’ai vécu les heures les plus sombres. 

Cette vieille Moscovite m’a dévoilé la vérité sur mon passé, une confession insupportable qui a disloqué tous les repères de mon conditionnement.

Je m’appelle Polina Kovenko. 

Voici mon histoire, celle d’une jeune paysanne pleine d’espoir, née au temps des Rouges.

J’ai maudit l’obscure époque de l’ère soviétique, cet hiver interminable qui a enfin cessé un jour d’août 1991.

 

L'enfant des arbres           TOP

Clara se réfugiait toujours dans la cabane sous le grand chêne, un lieu empreint de souffrance. 

À l’orée du parc trônait un château occupé par sa tante, une femme autoritaire devenue sa tutrice après le décès de ses parents.

En ce début d’été, alors que j’arpentais la campagne normande, un visage attristé est apparu à la lucarne de l’abri. 

En larmes, la petite orpheline mutique m’a fixé de son regard empli de désespoir. 

J’ai ressenti l’effroyable douleur transpercer ses yeux verts, l’expression d’une déracinée. 

Pauvre gosse, elle n’avait que cinq ans. 

À voix basse, je lui ai chuchoté une promesse, la délivrer de sa détresse.

Derrière les grilles du domaine, la vie recluse de Clara s’illuminera enfin au contact de Léon, le nouveau gardien.

Jusqu’au jour où un événement tragique perturbera le fragile équilibre de son éveil résurgent.

 

Les hurlements de la mémoire           TOP

Une talentueuse juriste parisienne décide, pour les vacances d’hiver, de rejoindre sa mère installée dans une villa balnéaire située sur la côte sauvage de la Cornouaille. 

À la pointe du Rock, dans l’unique bistrot placé face au port, la jeune femme fait la connaissance d’un homme anéanti par la mort brutale de toute sa famille. Les jours suivants, la découverte d’un objet précieux arrivé par colis postal la précipite dans une enquête intense qui transformera à jamais le destin de ses proches. 

Prise dans le tourbillon de l’action, avec un courage exceptionnel, elle affronte les pires moments de son existence. 

Son monde bascule brusquement, l’impensable se réalise…

Ce roman à suspense, au rythme soutenu, déroule l’intrigue à travers la France, les Açores et les terres australes de la Tasmanie. 

Un thriller aux frontières du passé se jouant du hasard et du destin dans une tragédie humaine traumatisante. 

Une mise à l’épreuve poignante, orchestrée par une mécanique imprévisible.

 

L'exil primitif           TOP

Automne 2015.

Un homme seul, installé récemment dans la propriété de ses parents située aux pieds des montagnes autrichiennes, est alerté par un bruit mystérieux provenant du sous-sol de la vieille demeure. 

Un sentiment étrange s’empare de lui, l'atmosphère devient oppressante. 

Carl entreprend alors l’exploration de la cave centenaire avec minutie afin d’en comprendre le phénomène. 

Soudain, en creusant énergiquement sous les gravats, dans la pénombre d'un coin abandonné du cellier, il déterre une ancienne trappe en fonte reliée à un système mécanique ingénieux.

Cette découverte insolite propulse Carl Zilmer dans une expérience inimaginable débutée depuis plus de 70 ans au centre des Alpes juliennes, sur la terre de ses ancêtres. 

La violence et la complexité des événements le contraignent à subir la pire des tortures sur la trajectoire d’une destinée inhumaine pour le commun des mortels.

Un suspense insoutenable au cœur de la machination des puissants. 

Le combat d’un individu livré à lui-même subissant la vision mercantile d’un groupe œuvrant pour l’avenir de l’humanité.

Le Nouveau Monde est en marche !

 

Seule de l'autre côté           TOP

En 1992 à Londres, j’ai repéré un étrange tableau exposé chez un antiquaire de quartier. 

C’était le parfait sosie d’une femme que j’avais aimée en secret à Berlin, en 1961. 

Elle franchissait souvent le Checkpoint quand j’étais en poste comme officier britannique.

L’œuvre la représentait à la perfection, les détails de son visage m’ont sauté aux yeux.

Impossible d’oublier Eva, même 31 ans après. 

Submergé par la nostalgie, j’ai acheté la toile. 

Le vendeur ne connaissait pas son origine ni le nom de l’artiste.

De retour chez moi, je n’avais qu’une idée en tête, la retrouver, là-bas, en Allemagne. 

J’ai reconstitué mes souvenirs avec l’aide de mon ami Paul, un ancien de la marine. 

J’étais un jeune veuf en pleine reconstruction, cette enquête me redonnerait certainement goût à la vie.

Je n’ai pas su appréhender le drame que mon action allait provoquer.

 

Si loin de mon rivage           TOP

Mon grand-père, ce vieillard malade, n’est pas le gentil papa qu’il aurait dû être à la place de celui que je n’ai jamais connu. 

La raison de sa distance à mon égard, depuis toutes ces années, est relatée dans un carnet rédigé par mon père biologique. 

Ce témoignage insupportable prouve que mes parents ne sont pas décédés lors d’un accident de voiture, comme évoqué depuis mon enfance.

Seule, je dois enquêter au lieu de m’effondrer. 

Un voyage s’impose à Ruhnu, une île au large de Riga, sur les traces de ceux que j’aurais tant aimé serrer dans mes bras.

Aux portes de la Baltique, Elma fera la connaissance d’une femme qui bouleversera le sens de sa tragédie familiale. 

Une autre vérité, si loin de son rivage.

 

Torsken           TOP

Depuis plus de 60 ans, toutes les femmes d’une même famille, en descendance directe par la branche paternelle, disparaissent à l’âge de 20 ans sans laisser de traces. 

Pas de message, pas de projet de voyage, pas d’agression, pas d’indice, pas de témoin. 

Elles se volatilisent dans les semaines qui suivent leur vingtième anniversaire. 

Les corps ne sont jamais retrouvés.

Un soir de décembre 2015, une jeune étudiante écoute, terrorisée, ses parents lui annoncer qu’elle sera prochainement la sixième sur la liste des disparues.

Le pire n’est pas de savoir que l’on va mourir, mais c’est de connaître la date du grand départ.

Varg Torsken va être immergé de force au cœur de la plus intense des enquêtes criminelles de ces dernières décennies.

 

Tu n'es jamais revenu           TOP

La vérité est parfois un poison dissous par l’antidote du mensonge !

En 1990, de retour dans ma ville natale, j’ai déniché une lettre égarée par le facteur, coincée à l’abri depuis 20 ans dans la cave du vieil immeuble de mes parents à Bayeux.

L’enveloppe semblait en parfait état de conservation, le cachet de la poste indiquait « octobre 1970 ». 

Le dilemme s’est installé : l’ouvrir, la déposer à l’adresse ou la renvoyer à l’expéditeur à Belle-Île-en-Mer. 

J’ai localisé la maison du destinataire, un étrange hôtel particulier, plus haut dans la rue...

J’ai commis l’irréparable !

Alice Bergain sera immergée au cœur d’une tragédie familiale, rythmée par une enquête haletante sur cette île bretonne.

 

Une vie à regarder l'horizon           TOP

« Promis, je reviendrai »

Durant ma jeunesse, debout sur ce quai, je scrutais l’océan avec l’espoir d’un miracle, son retour.

Une vie à regarder l’horizon, au-delà du port de Bergen, notre fief. 

Mon grand frère avait embarqué seul, à bord du voilier familial, un matin de mars 1940. 

Il n’a jamais tenu sa promesse. 

J’ai grandi sans lui, dans l’ombre du souvenir de ce héros disparu en mer.

En 1985, un étranger s’est présenté à mon atelier d’artiste, en Norvège. 

Ce n’était pas un client, mais le témoin direct du naufrage qui avait endeuillé ma famille. 

Cette rencontre a saccagé les fondations d’une existence bâtie sur les ruines de notre tragédie, devenue au fil du temps une légende pour tous. 

La violence de son récit a disloqué les repères de mon enfance, tout s’est écroulé en quelques minutes.

Cette histoire déchirante retrace le film des événements passés, la révélation d’une vérité insoupçonnée, 45 ans plus tard.

Erik n’avait que 22 ans lors de sa fuite en bateau vers l’Angleterre.

 

Visages au crépuscule           TOP

Certains objets ne résistent jamais à la tentation de délivrer leur passé terrifiant !

Lors d’un voyage en train, une précieuse valise en cuir est jetée avec violence par la fenêtre d’un wagon de première classe. 

Elle termine sa course dans une prairie, non loin d’un passage à niveau sur la ligne reliant Bayeux à Paris. 

Là, un enfant à vélo s’en empare et disparaît dans la forêt…

Quelques décennies plus tard, à Salzbourg, Arthur la déniche, abandonnée à la poussière, dans le grenier d’une vieille demeure familiale. 

Il confie la valise de bonne facture à un maître artisan réputé afin de la restaurer, d’effacer l’ouvrage du temps. 

De nombreuses personnes l’ont utilisée depuis sa mise en service sans se douter de sa valeur, de son contenu ni de l’identité du propriétaire d’origine.

Découvrez son incroyable itinéraire, ses fonctions et ses secrets. 

Une enquête haletante révélera l’histoire extraordinaire de ce bagage en apparence anodin. 

Le dilemme sera terrible : se taire ou faire éclater la vérité ?